Gard Zikoss

Forum de musiciens et amateurs de metal, rock, pop, blues du Gard et d'ailleurs!!
 
AccueilPortail*S'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Comment en est on arrivé là?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tito le manchot
pogoteur fou
pogoteur fou
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 44
Localisation : Bagnols sur Cèze
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Comment en est on arrivé là?   Jeu 22 Aoû - 19:16

Palad a écrit:

Sérieux! Penser que tout les gamins qui sont "monstrueux", ne font de la musique que sous le joug de vilains Ténardier. C'est ignorer ce qui nous poussé nous à en faire.
Hello, cette reflexion de notre ami Palad ouvre un sujet très intéressant: qu'est ce qui a fait qu'un jour nous ayons voulu prendre une guitare, une basse, nous mettre derrière une batterie ou un micro, apprendre à jouer du clavier? Quel concert? Quel titre ou quel album? Quelle émission de TV?
Qui ouvre le bal de cette chronique que nous aurions pu intituler: comment quelqu'un de normal et d'équilibré se met à la musique? (parce que c'est ensuite que ça se gâte!) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
AMV
dieu supreme et incontesté du fofo
dieu supreme et incontesté du fofo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1584
Age : 14
Localisation : En marche depuis le paléolithique
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: Comment en est on arrivé là?   Jeu 22 Aoû - 20:31

Alors pour ma part c'est parce que très jeune vers l'âge de 10 ans j'étais déjà obsédé sexuel. J'ai très vite repéré que cet outil avait la même attirance que les grosses sucettes que je proposais plus tôt aux copines Razz Razz Razz 
Revenir en haut Aller en bas
http://amvcustomguitars.wix.com/amv-custom-guitars
Jé le batteur
metaleux supreme
metaleux supreme
avatar

Masculin
Nombre de messages : 527
Age : 44
Localisation : LAUDUN
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Comment en est on arrivé là?   Ven 23 Aoû - 6:03

moins poétique pour ma part :
C'était le 14 juillet 1989, jour de fête nationale et bicentenaire, l'ORTF diffusait (avec 2h de retard) le concert des Guns 'N Roses enregistré au Ritz en 88.
Steven Adler était derrière les fûts, frappant dans tous les sens et là je chais pas ...
Et voilà !
Revenir en haut Aller en bas
stein-x
trasher invétéré
trasher invétéré
avatar

Masculin
Nombre de messages : 444
Age : 41
Localisation : ales
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Comment en est on arrivé là?   Ven 23 Aoû - 6:29

a 14ans je suis tombé par hasard sur une cassette ou le titre etait kill"em all" , 3 mois apres j avais une (mauvaise) guitare entre les mains Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/studiolanatole
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment en est on arrivé là?   Ven 23 Aoû - 9:04

Quand j'étais gamin (6 ou 7 ans) on m'a offert une guitare seche pour noel.
Guitare que l'on m'a rapidement confisquée, personne n'étant musicien dans la famille c'était probablement assez insupportable d'entendre une guitare non accordée dans les mains d'un gamin.

Quelques années plus tard (aux alentours de 1990 je pense), un pote qui est aussi mon voisin s'achete une guitare electrique Ibanez et un ampli, fasciné par cet achat je commence a regarder de plus pres la mienne.
Malheureusement mon pote qui a quelques problemes auditifs (lui ayant valu d'etre réformé du service militaire) ne sait pas qu'une guitare doit etre accordée, ne sait pas qu'il existe des gammes, des accords ect... bref c'est tout le quartier qui subit ses envolées aléatoires.

Il me fallait trouver un moyen de convaincre mes parents que l'apprentissage de la guitare ce n'est pas ce que joue mon pote, je décide d'acheter un accordeur et un bouquin avec quelques accords, pour apprendre les bases.
Je teste tout ça sur ma guitare seche pendant un certain temps puis je vais ensuite chez mon pote lui montrer ce que j'ai réussi a faire avec ma gratte a 2 balles, 4 accords et cet appareil magique qu'est l'accordeur(et auquel je voue toujours un culte).
Plus tard en 92 j'achetais ma 1ere guitare electrique une ibanez rg350br (grace a mon salaire de pompier volontaire), entre temps j'avais racheté le petit ampli Crate g10 de mon pote (qui lui était passé sur un Crate beaucoup plus gros pour le plus grand malheur des voisins Very Happy  ), j'avais aussi découvert Steve Vai et l'album Passion and Warfare qui passait en boucle a la TV (sur une chaine musicale de l'époque), Satriani, Sepultura ...ect...bref de quoi donner encore plus envie de jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Worthless God
no life du forum
no life du forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 847
Age : 26
Localisation : Nimes
Date d'inscription : 12/06/2010

MessageSujet: Re: Comment en est on arrivé là?   Ven 23 Aoû - 9:22

Apres être tombé sur les mythique groupes sepultura et soulfly, un pote a commencé a m'apprendre deux trois trucs de guitare a la suite de ma demande.
Il m'a vendu sont harley benton par la suite voyant que j'avais bien accroché.
Un peu plus intéressé par cette univers il m'informe d'un super magasin a seulement 5 min de sont ancien appartement. Nous décidons donc d'y faire un tour. Et la je tombe sur la ltd mc-600 signature max cavalera et la j'ai carrément craque quoi. Du coup j'ai exploser ma tirelire et je les acheter. Je la posséde depuis 3 ans déjà. Et après j'ai appris des classique de sepultura et soulfly avant de me mettre a composer et monté mon groupe ; Worthless God
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.myspace.com/worthlessgodofficial
Tito le manchot
pogoteur fou
pogoteur fou
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 44
Localisation : Bagnols sur Cèze
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Re: Comment en est on arrivé là?   Ven 23 Aoû - 15:46

Je lance des sujets, faut bien que je me livre à mon tour. Pour moi, cette découverte s'est faite en deux étapes.
Première étape, en 1986, au collège de Gignac dans l'Hérault: nous souffrions en cours de musique avec une vieille fille qui tentait (sans aucun résultat, d'ailleurs) de nous éveiller aux joies de la musique classique et baroque, au solfège et à la flûte à bec.
Cette prof prend sa retraite et est remplacée par une jeune prof dont c'étais le premier poste. Cette fille a des idées nouvelles pour intéresser ces élèves à la musique. Elle nous fait chanter du Goldman en groupes (Américain, si mes souvenirs sont bons, Bobby aurait adoré!!), elle remplace le vieux piano droit par un clavier Yamaha et ne nous impose plus de flûte à bec. Et surtout, elle nous fait une thématique blues et nous fait découvrir un documentaire où des musiciens s'expriment sur le blues: parmi eux, Albert et BB King, John Lee Hooker, Albert Collins, Buddy Guy et j'ai jamais entendu parlé de ces gars. Et ce qu'ils font me touche énormément, première fois que je veux en savoir sur un style de musique.
2 ans plus tard, en 1988, la confirmation: concert à Wembley pour Mandela. Dire Straits (c'est bon, vous pouvez rigoler!!!) et Clapton ensemble sur scène. C'est décidé, je veux jouer de la guitare. Du coup une magnifique strat Stanbury rouge metal (avec un double côté chevalet) que je branche avec un mauvais adaptateur jack/RCA sur l'entrée auxiliaire d'un radio cassette. Mon premier ampli Dean Markley (au moins 10W avec un bouton pour l'OD) arrivera un peu plus tard. 25 ans que ça dure!!!
Bon, AMV, tu nous dis les vraies raisons maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Apoptos2
zikoss averti
zikoss averti
avatar

Masculin
Nombre de messages : 312
Age : 36
Localisation : Barjac
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Comment en est on arrivé là?   Ven 23 Aoû - 16:06

Moi c'est classique aussi :
deux de mes cousins plus agés que moi jouaient de la guitare alors que j'avais pas encore 10 ans : Metallica et Satriani surtout. J'étais fasciné.
J'ai pris 6 mois de cours de guitare classique à 14 ans car on m'avait sortit le truc habituel : "commence par la guitare classique, tu verras après pour l'electrique".

J'ai acheté ma 1ere guitare electrique à 14 ans : 200 francs à un copain qui ne s'en servait plus (je l'ai toujours).
Là j'ai compris que j'allais y passer pas mal de temps, j'ai donc laissé tombé au profit de mes études : c'était vraiment l'un ou l'autre. Rolling Eyes 
Et donc j'ai repris à la fin de mes études, à 24 ans !
5 ans dans l'école Ibanez de Nîmes, un passage d'une semaine au MAI à Nancy Very Happy , et puis un an de blues.
Revenir en haut Aller en bas
Palad
zikoss averti
zikoss averti
avatar

Masculin
Nombre de messages : 205
Age : 37
Localisation : Gard du Nord
Date d'inscription : 18/04/2011

MessageSujet: Re: Comment en est on arrivé là?   Ven 23 Aoû - 23:51

Pour répondre à la questions "Comment on en est arrivé là?", je dirais par une multitude de facteur pour ma part!

Les années 80 ne m'ont pas vraiment intéressé à la musique, je ne ferais ici aucun commentaire sur ce que mes jeunes oreilles ont du endurer. Tout c'est joué dans les années 90 avec la scène rock . (l'effet fin de siécle surement!Twisted Evil )
Mes premiers albums Alanis Morisette I love you , Nirvana, Oasis. Bref, Fun radio quand c'était encore une radio Rock!! (ça c'est fait!)
Ensuite j'ai commencé à découvrir que le rock était né bien plus tôt. A ce moment là j'ai compris que j'étais né vingt ans trop tard!
J'ai vraiment du mal à me défaire de ce besoin de vibration, et la, je parle au delà de l'oreille. Je sais pas l'expliquer.
D'un autre côté, j'ai eu une super prof de français, au collège, qui à su transmettre le gout de la poésie (je me doute qu'au premier abord on voit pas trop le rapport. ça va venir) Je lui accorde le mérite également d'avoir fait tombé mon ratio de faute par ligne d'une dizaine à hum... quelques unes (Orthographe= la tête à toto Laughing )
Par contre les cours de musique avec le pipeau ça n'a jamais marché mais je ne dirai pas que ça a servi à rien.
La musique et la pratique d'un instrument m'a toujours parue inaccessible. Comme réservé aux bons élèves.
N'étant à l'aise que dans les sciences, ce monde de suite sans logique arithmétique était insolvable.
J'ai aussi assisté (et un peu participé ) à l'exaspération de mon cadet, attiré par les futs et devant manger du solfège sans jamais avoir pu toucher la batteuse (Je vous rassure, l'année suivante, il a changer de prof).
Donc j'écrivais. C'était ma seule pratique artistique. A laquelle j'essayais parfois de coller une mélopée, mais ça le faisait pas! Rolling Eyes 
Et puis j'ai été à l'université (comme quoi c'est possible!). J'ai rencontré une demoiselle, avec qui je suis devenu copain comme cochon (platonique!!!), qui avait une gratte et qui jouait quelques morceaux. Ayant les mêmes gouts musicaux ne fallu pas longtemps pour que je lui demande à m'apprendre. Et j'ai découvert la tablature.... Alléluia mes frères! cheers  Quelle révolution ne fusse pas!
Six mois plus tard, j'avais ma propre folk. Ça a changé ma vie!Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/XgenY-707574769299031/
Tito le manchot
pogoteur fou
pogoteur fou
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 44
Localisation : Bagnols sur Cèze
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Re: Comment en est on arrivé là?   Sam 24 Aoû - 9:47

Palad a écrit:

Et puis j'ai été à l'université (comme quoi c'est possible!). J'ai rencontré une demoiselle, avec qui je suis devenu copain comme cochon (platonique!!!), qui avait une gratte et qui jouait quelques morceaux. Ayant les mêmes gouts musicaux ne fallu pas longtemps pour que je lui demande à m'apprendre.
Trop fort, Palad!!! Le coup de la copine de fac qui t'apprends à jouer du manche. Tu penses vraiment qu'on va croire à la pureté de tes intentions? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
AMV
dieu supreme et incontesté du fofo
dieu supreme et incontesté du fofo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1584
Age : 14
Localisation : En marche depuis le paléolithique
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: Comment en est on arrivé là?   Sam 24 Aoû - 13:34

Citation :
Bon, AMV, tu nous dis les vraies raisons maintenant?
Je suis sérieux, cet aspect des choses a beaucoup compté dans la construction de mon individu et différemment de Chuck Maurice, je n'ai jamais envisagé la chose dans une sorte de compétition.
La musique active les circuits du cerveau associés au système nerveux autonome et produit avec une grande fiabilité des réactions physiques telles que la transpiration, l'excitation sexuelle ou des frissons... Autant vous dire à quel point la musique dès le plus jeune âge a son rôle à tenir dans l'éveil des sens et le désir sexuel...affraid 

Mon amour de la gratoune (je suis capable d'amour) est indissociable du rock’roll. J’ai découvert les Beatles à 9 ans : nous partions en voyage pour l’Espagne et ma mère voulait offrir un disque à l’un de mes cousins qui en avait 14, premier chevelu depuis des générations, premier à porter un jean (interdit sous le franquisme), une véritable figure de rebelle… Ainsi, chez le disquaire, j’ai eu la tâche de choisir ce qui devrait plaire au cousin, c’est alors que nous sommes repartis avec la pochette la plus flashy, celle de Sgt Peppers que j'attendrai d'écouter pour la première fois à Barcelone. Pour autant ce jour là, je n’ai rien retenu des morceaux car trop accaparé à suivre  la satisfaction du cousin qui tenait la pochette à la fois comme un trésor et comme un torchon brûlant.Twisted Evil 

L’année suivante, mon premier 45 tours sera justement « satisfaction » des Stones et là : booom 
Je me souviens de ma prof d’anglais me demandant dans le car qui nous amenait en voyage scolaire, d’entamer au chant "satisfaction" : cela a été ma première prestation scénique. J’ai basculé définitivement dans l’action à cet instant… Devant la mine des camarades de classe, je venais à mon tour d’acquérir un statut de rebelle en même temps que je venais de vivre la satisfaction inégalée d’être face à un auditoire…

A compter de là ça n’a pas trainé, chez ce même disquaire il y avait une gratoune nucléaire qui allait devenir mienne. Un truc japonais, immonde, en contre plaqué et qui est devenu depuis un collector… Je l’ai jouée au moins un an sans ampli, puis un mauvais garçon m’a proposé le sien, 10 ouates, 50 francs, de la marque « Atlanta » écrit avec le design des caractères Marshall (que je ne connaissais pas). J’ai toujours ces engins, c’est sentimental, je les prendrai en photo si vous voulez.

14 ans je me paye une folk que veut bien me lâcher une copine baba cool. C’est plus pratique pour se « produire » auprès des copains et copines mais 6 mois après, j’y monterai l’un des micros de la japonaise (pas assez rock pour moi une sèche).

Mon apprentissage se fera à la « feuille » avec ma platine puis mon radio K7. Je vais jouer ici et là avec les potes et puis, vers 15 ans, ça va devenir plus sérieux alors que je me radicalise un peu plus en versant dans le hard rock. A 16 ans pour les nécessités d’un projet de groupe, je vais investir dans une basse Aria pro II. Je l’ai payée à crédit en 3 mois. 3 mois durant lesquels, je vais aller chaque soir, lécher la vitrine du revendeur car la belle est recluse dans l’attente du paiement définitif… L’ampli arrivera encore 1 an après, un Novanex Bad Cat…
Ce n’est qu’à 20 ans que je reviendrais à la guitare en intégrant en Allemagne un groupe constitué de bidasses… C’est aussi à cet âge là que je commencerai la fabrication de mon premier instrument, une Explorer recouverte d’une peinture jaune zébrée de noir…
Je n'ai pas honte de dire que je suis un adorateur inconditionnel de ce symbole phallique Razz Razz Razz 
Revenir en haut Aller en bas
http://amvcustomguitars.wix.com/amv-custom-guitars
Tito le manchot
pogoteur fou
pogoteur fou
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 44
Localisation : Bagnols sur Cèze
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Re: Comment en est on arrivé là?   Sam 24 Aoû - 14:49

Je viens de relire tous les posts de ce sujet et je suis frappé par un point commun à toutes ces histoires: la soudaineté et l'évidence de notre décision à nous mettre à la pratique d'un instrument. Nous parlons tous d'un choc à l'écoute d'un titre ou à la découverte d'un artiste. Et ce petit événement initial va conditionner une bonne partie de notre vie future. Je pense que ce ne sont pas nos conjointes qui diront les contraire.
Et même si, parfois, des obligations familiales ou professionnelles nous obligent à ranger nos instruments un moment (qui peut être très long), on y revient toujours. Et quand on s'y remet, on se pose LA question: mais pourquoi je me suis arrêté?
Je digresse et sors un peu du sujet du départ, mais j'ai envie de partager avec vous une petite histoire:
J'ai un collègue qui a une cinquantaine d'année et qui jouait de la guitare étant jeune. Le boulot, les enfants, la maison à construire, de nombreuses activités sportives: il arrête la guitare vers 30 balais et décide il y a 3 ou 4 ans de s'y remettre, ce qu'il fait, plutôt brillamment d'ailleurs.
Il m'invite un jour chez lui pour qu'on tape le bœuf et me préviens: "J'ai un ami qui va passer nous voir avec sa guitare. C'est une vieille Gibson dont je connais pas le modèle. Il ne joue plus depuis des années, mais si tu veux essayer cette guitare, il te la prêtera avec plaisir." Pas plus.
L'ami de mon collègue arrive donc, avec un vieil étui cabossé et à l'ouverture, je découvre une magnifique ES 330 "dans son jus" mais en super état.
Les cordes sont un peu fatiguées, mais la guitare est toujours très correctement réglée. Je branche, ça sonne du feu de dieu, le manche est un plaisir: le genre d'instrument qu'on sent vivre sous ses doigts.
Son propriétaire me regarde, souriant: il est content d'entendre sa guitare et de voir quelqu'un la jouer.
Au fait, je vous ai pas dit: ce gars a eu un très grave accident sportif il y a 20 ans et à complètement perdu l'usage de ses deux mains. Il n'a jamais voulu se séparer de cette guitare, il la prête à des gens de son entourage de temps en temps. Quand on est gratteux (batteur, bassiste, c'est pareil), c'est pour la vie. Je considère que ce mec est autant guitariste que nous tous, ici.
Et sa guitare est extraordinaire, mais je ne ferai jamais aucune offre afin de l'acquérir...de toute façon, je connais la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
AMV
dieu supreme et incontesté du fofo
dieu supreme et incontesté du fofo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1584
Age : 14
Localisation : En marche depuis le paléolithique
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: Comment en est on arrivé là?   Sam 24 Aoû - 19:15

C'est très émouvant cette histoire Sad 
Il faut continuer à honorer cette guitare et son propriétaire, il ne faut pas qu'elle s'éteigne...
Nous participons chacun à l'organisation de festivals, prenons la gratoune et mettons-là, le temps d'un morceau, entre les mains d'un artiste sur scène. Équipons son propriétaire d'un pass coulisses afin qu'il vive des moments inoubliables cheers 
Revenir en haut Aller en bas
http://amvcustomguitars.wix.com/amv-custom-guitars
SÔMA
trasher invétéré
trasher invétéré
avatar

Masculin
Nombre de messages : 394
Age : 24
Localisation : Montpellier/Valflaunes
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: Comment en est on arrivé là?   Mar 3 Sep - 11:49

Moi c'est comme obélix, j'suis tomber dans la marmite quand j'étais petit...
Sérieusement, mon père est musicien, les CD de Police et d'Oregon tourner en boucle
quand j'étais dans le ventre de ma maman. Ducoup j'ai toujours bricoler a droite a gauche
accompagnant mon père tout les mercredi après midi a EPSE danse (il accompagner les danseurs)...
c'est a mes 14ans en découvrant Marilyn Manson que je me suis mis a la basse, puis de file en
aiguille il me fallut plus de cordes...

Voilou !bounce 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment en est on arrivé là?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment en est on arrivé là?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment êtes vous arrivés ici ?
» Comment en est on arrivé là?
» [Recherche] Comment gagner des tickets pour les meet and greet ?
» Comment se faire soi-même son bootleneck ?
» Comment "Uprader" un Fender FR50

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gard Zikoss :: Le bistrot :: le bistrot-
Sauter vers: